ILO ILO, d’Anthony Chen

ilo-ilo

Fort justement récompensé au dernier Festival de Cannes par la Caméra d’Or, annonciatrice d’une carrière prometteuse, ILO ILO, premier film d’un jeune cinéaste de 27 ans de Singapour, Anthony Chen, révèle un cinéaste dans un tout petit territoire où il n’est pas facile de faire du cinéma, malgré l’exemple d’Eric Khoo, le plus connu des cinéastes de cette ville-état. L’auteur réussit à parler sans artifice de problèmes sociaux et relationnels (un ménage singapourien et leur fils font appel à une femme de ménage philippine) avec beaucoup de sensibilité. Double portrait des sociétés singapouriennes et philippines (même si celle-ci n’est vu qu’en creux), le film trace sa ligne émotionnelle et réussit à nous relier étroitement aux personnages.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s