PRISONNERS, de Denis Villeneuve

Villeneuve Denis Villeneuve

Presque inconnu malgré la révélation d’INCENDIES son précédent film, Denis Villeneuve rentre dans la cour des grands après très peu de films. Le film est précisément dessiné, très bien dirigé quant aux comédiens remarquables, et exprime une qualité rare aujourd’hui pour un film qui comporte beaucoup de scènes d’action. Rien n’est sacrifié à la complaisance spectaculaire ou d’efficacité. Le film suit sa ligne narrative en donnant à l’action le temps de se déployer, à l’intrigue de se développer dans ses méandres, aux personnages d’exister non pour leurs exploits mais pour leur réalité émotionnelle. En conséquence le spectateur accepte parfaitement de dépasser les 2h00 qui sont souvent une frontière à ne pas franchir, alors que tant de films aujourd’hui demanderaient à retourner au montage pour couper 15 parfois 30 minutes.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s