HAEWON ET LES HOMMES, de Hong Sang-soo

Haewon

Jean Christophe Ferrari a bien raison d’écrire dans le numéro d’ Octobre de POSITIF qu’il y a deux catégories de spectateurs pour les films d’Hong Sang-soo, ceux qui aiment retrouver son univers d’un film à l’autre, ceux qui ne voient là que répétitions. Je fais partie de la première catégorie et j’aime retrouver le cinéaste tel un ami avec qui on se plaît à prendre un verre. Il me semble alors effectivement approfondir chaque fois davantage le sillon qu’il s’est plu à tracer avec des variantes dont on savoure les modalités: rapports hommes -femmes, rapports créateurs-admirateurs, plaisirs du « soju » dégusté parfois avec excès, le tout à travers une succession de rencontres entre des personnages qui sont à la fois ressemblants et différents du film précédent.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s