SNOWPIERCER, LE TRANSPERCENEIGE, de Bong Joon Ho

transperceneige

Vingt cinq ans après le cinéaste coréen fait revive la célèbre bande dessinée Le Transperceneige en l’adaptant pour le grand écran. Vieux projet du cinéaste, mûri, développé, préparé au fil des années, le film est au croisement d’un certain nombre de ses intérêts : fantastique (comme The Host), conflit entre les classes sociales et domination par une classe dirigeante (Memories of a Murder). La réussite est spectaculaire par les moyens engagés et surtout par la puissance de création du cinéaste qui invente et fait vivre un univers à multiples facettes, entrecroise la vie de plusieurs personnages et donne une réalité à ce train qui fonce dans un univers anéanti par les glaces et tourne autour de la terre.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s