EXODUS, d’Otto Preminger (reprise, restauré)

exodus Paul Newman, Eva Marie-Saint

La ressortie du film de Preminger est passionnante à plus d’un titre. Historiquement elle montre ce qu’en 1960 pouvait être la vision d’Israël par l’Amérique du Nord. Et vu en 2013, le film ne peut pas ne pas être vu dans la perspective des cinquante dernières années où le conflit Israël-Palestine a fait en quasi permanence la une de l’actualité. EXODUS est un des films très remarquable du cinéaste qui réussit pendant 3h30 à mêler de manière inextricable, l’épopée d’un peuple en construction, les contradictions et les luttes internes, les destins individuels de ses personnages, dans un style fluide avec une justesse de regard exemplaire.
Seul regret, sorti en 1960 en 70mm avec 6 pistes stéréo, le film a été restauré certes d’après le négatif 70mm, mais est projeté dans les salles en DCP (copie numérique stéréo) qui est une « version » inférieure de l’original.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s