DIPLOMATIE, de Volker Schlöndorff

diplomatie Niels Arestup, André Dussolier

Dans tous ses derniers films pour le cinéma ou la télévision, le cinéaste allemand profondément imprégné de culture française, par le fait d’avoir fait ses études en France, n’a cessé d’interroger l’Histoire de la II° Guerre Mondiale et notamment sur ses effets en France pendant l’Occupation. Adaptant la pièce de théâtre qui avait déjà réuni Niels Arestup et André Dussolier, Volker Schlöndorff raconte la confrontation-séduction de l’Ambassadeur Nordling avec le Gouverneur de Paris, Von Choltiz. Si dans la réalité ce duel s’est déroulé sur 15 jours, avec de nombreux rendez-vous, dans le film qui reprend le concept théâtral, tout se passe en une nuit. Le principal intérêt cinématographique consiste dans le face à face de deux immenses acteurs, André Dussolier, parfait technicien en contrôle de son jeu, et Niels Arestup, qui est stupéfiant de sincérité dans le jeu. Parfois un geste semble lui échapper parce qu’il est devenu Von Choltiz. Parce que la mise en scène du cinéaste est d’une grande précision dans un cadre classique, la confrontation est passionnante.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s