MAPS TO THE STARS, de David Cronenberg

maps-to-the-stars Julianne Moore

Adoptant une formule narrative entre de nombreux personnages qui ne lui est pas habituelle, David Cronenberg dresse un tableau impitoyable de la société hollywoodienne, tout entière orientée sur la volonté de réussite à tout prix , la chasse à la renommée, une sexualité parfois débridée, l’usage de stupéfiants, le recours à des gourous douteux, la manipulation, le mensonge, le jeu pour donner aux autres un autre visage que soi-même. Tous les personnages sont dessinés avec autant de précision et de sens critique, dans un grand déballage familial au sens propre et figuré, où l’inceste est très répandu. La Cité des anges serait plutôt celle des diables et des diablotins, et MAPS TO THE STARS une descente vers l’enfer. Impressionnant de cohérence, lucidité et vigueur dans le trait avec une exécution classique, parfaite, et des acteurs tous remarquables, des adolescents aux adultes.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s