QU’IL EST ETRANGE DE S’APPELER FEDERICO, d’Ettore Scola

Qu'il estétrange de s'appeller

Ettore Scola et Federico Fellini étaient amis de toute la vie, depuis leur rencontre, jeunes gens, au sein du magazine satirique Marc’Aurelio qui fût dans l’immédiate après-guerre un creuset de dessinateurs, d’écrivains, d’auteurs de dessins satiriques. C’est en grande partie à cette période qu’est consacrée l’émouvant film d’Ettore Scola sur sa vie, leur amitié, le cinéma, le temps qui passe et qui a vu la disparition de l’un avant l’autre. Mélange de documents d’époque (dont la dépose du cercueil de Fellini dans le grand studio de Cinecittà où l avait tourné tous ses films), d’interviews très courts et surtout de reconstitutions du passé avec des comédiens, le film de Scola émeut et nous touche pour être un film à la fois  sur Fellini et sur Scola.(CHE STRANO CHIAMARSI FEDERICO)

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s