LEVIATHAN, d’Andreï Zviaguintsev

leviathan

LEVIATHAN était un des trois ou quatre films qui dominaient le dernier Festival de Cannes (avec WINTER SLEEP de Nuri Bilge Ceylan, COMING HOME de Zhang Yimou, notamment). Quatrième réalisation du cinéaste, le film, comme les précédents, possède une puissance remarquable par la tension entre les personnages, une force critique sur la situation de son pays où riches et puissants tente d’écraser les autres, un humour corrosif qui participe du regard sur le pays et la politique, une élaboration visuelle notamment par la mise en situation dans des décors fortement signifiants, et un soin apporté à la mise en scène de chaque séquence, où chaque acteur est parfaitement juste.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s