BIRDMAN, d’Alejandro Gonzalès Innaritu

Birdman

D’origine mexicaine, mais élevé et travaillant très jeune aux Etats-Unis, Alejandro Gonzalès Innaritu semble parfaitement intégré dans le cinéma américain tout en y apportant des projets assez insolites, qui a priori ne cadrent pas forcément avec ce que l’industrie attend.. Le sujet qui flirte avec la représentation, le théâtre à Broadway, les super-héros, la réalité économique parfois difficile pour certains, s’échappe aussi vers le fantastique, dans une narration brillante, des options de mise en scène originales, un jeu des comédiens orchestré avec précision.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s