LES NOUVEAUX SAUVAGES, de Damian Sziffron

 

Nouveaux sauvages

Occulté par les festivaliers de Cannes sans doute par ce que le film est passé à la fin et qu’il s’agit d’une comédie, LES NOUVEAUX SAUVAGES révèle un nouveau réalisateur argentin d’une étonnante maîtrise pour ce 2 ème film. La référence par le titre au film de Dino Risi, LES NOUVEAUX MONSTRES ou LES MONSTRES qui l’a précédé, n’est pas fausse, car comme le film italien, LES NOUVEAUX SAUVAGES est une satire féroce et jubilatoire sur la société argentine. Le dernier sketch, le plus long, celui du mariage qui tourne mal, est d’une maîtrise remarquable, alors que son scénario était très difficile à mettre en scène par sa complexité narrative entre les personnages du couple et les personnages de l’assistance dont les histoires sont très habilement imbriquées par la mise en scène.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s