PHOENIX de Christian Petzold

 

Phoenix

Injustement refusé par le Festival de Cannes qui n’est pourtant pas débordé par les films allemands, PHOENIX est une oeuvre magnifique, classique certes, mais jamais académique. Adaptant un roman français qui a déjà fait l’objet d’une adaptation cinématographique, Christian Petzold imbrique drame intime ( la reconnaissance, la trahison éventuelle) et drame historique (les camps de concentration, le retour, l’identité nouvelle) dans ce thriller très fin, énigmatique, angoissant. Au centre, son actrice favorite, Nina Hoss, aussi éblouissante que d’habitude, et un acteur peu connu mais très bon, Ronald Zehrfeld. Somptueux.

Publicités

A propos H. Niogret

Hubert Niogret est critique de Cinéma et membre de la rédaction de la revue POSITIF. Il est également producteur et réalisateur.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s